Présentation

Syndicat National de l'Enseignement Supérieur (SNESup-Maroc)

Depuis 1960 le SNESup-Maroc est l'unique syndicat de l'enseignement supérieur au Maroc. Depuis lors, il n'a de cesse de défendre les droits de ses adhérents, de s'impliquer dans les reformes universitaires, de participer activement aux réflexions et débats sur le développement de la recherche scientifique et de prendre clairement position sur les questions relatives au secteur de l'enseignement supérieur ou de notoriété nationale et internationale. Ces actions, de plus en plus nombreuses, lui ont valu d'être et de rester le seul syndicat représentant l'ensemble des enseignants chercheurs du supérieur. Le fonctionnement démocratique et progressiste de SNESup-Maroc lui permet d'être un syndicat fort par son dynamisme et influent par la diversité des courants politiques de ces membres.

Le SNESup est structuré en instances nationales, régionales et locales conformément à ses statuts fondés sur la démocratie, la défense des libertés et des droits, et l'ouverture, élargissant son champ d'action aux revendications à caractère social et culturel. Le SNESup-Maroc a tenu son 9èmecongrès en avril 2009, qui a donné lieu, comme prévu par les textes qui régissent notre syndicat, à l'élection de la nouvelle Commission Administrative dont a émané le nouveau Bureau National, instances mandatées pour une durée de trois années.

Le SNESup a participé activement à la réforme de l'enseignement supérieur qui consiste en une réforme globale :

  • Réforme des structures de l'enseignement supérieur (démocratisation,…)
  • Réforme pédagogique et restructuration de la recherche scientifique (adoption du système LMD)
  • Réforme des statuts des enseignants chercheurs.
  • L'application de la réforme dans les deux premiers volets cités ci-dessus a démarré successivement au cours de l'année 2001 et à partir de la rentrée universitaire 2003-2004. Quant à la révision des statuts des enseignants chercheurs, un traitement en deux étapes a été adopté :
    • La révision du régime indemnitaire des enseignants chercheurs
    • La révision du statut des enseignants chercheurs dans le cadre de la fonction publique.

 

Après des actions militantes, menées par notre syndicat, les négociations ont abouti à une augmentation, de 40% en moyenne, des indemnités des enseignants chercheurs, s'étalant sur une période de deux années (trois tranches égales).

En outre, l'action de notre syndicat a évolué dans le sens d'une plus grande ouverture sur les activités à caractère social. C'est ainsi qu'a été créé le Groupement d'Assurance du Supérieur(GASup)permettant à ses adhérents, les enseignants chercheurs, de bénéficier d'une retraite complémentaire, d'une assurance décès et d'une assurance invalidité, en plus de divers produits. La même année est née une association des services sociaux qui dans sa première phase d'’activité, organise des colonies de vacances au profit des enfants des enseignants du supérieur. Elle projette, entre autres, la mise en place de centres de loisirs, bien équipés, pour leurs enfants et leurs familles. De même, le corps enseignant du supérieur bénéficie des actions sociales de la Fondation Mohammed VI de Promotion des Oeuvres Sociales de l'Education, récemment créée ; notre syndicat en est membre et est représenté au niveau du comité directeur. En outre, le SNESup et la banque "Crédit du Maroc" ont signé une convention permettant aux adhérents, les enseignants chercheurs, de bénéficier de crédits à des taux préférentiels.


1

Sélectionner vos préférences

2

Affiner vos critères

© 2013, Syndicat National de l'Enseignement Supérieur: SNESup-Maroc, Tous droits réservés.